Haiti Climat

Contexte HAITI CLIMAT

« Haïti Climat » est le nom du projet de création d’une presse spécialisée en environnement en Haïti promu par ACLEDD. Cela trouve tout son intérêt dans la mesure où, Haïti est actuellement le pays de la Caraïbes le plus touché par les catastrophes naturelles (cyclones, inondations et tremblements de terre) au kilomètre carré ; ce qui occasionne chaque année, une chute moyenne de 2% de son PIB depuis 1971.(Rapport Banque Mondiale, 2017). A chaque cyclone, à la moindre averse, des villes sont dévastées. Récemment en 2016, l’ouragan Matthew a ravagé les départements du Nord’Ouest, de la Grand’Anse et du Sud notamment, et a causé des pertes économiques estimées à 1,89 milliard de dollars et donc plus de 20% du PIB du pays. Le secteur agricole quant à lui du coup, a subi des pertes estimées à près de 600 millions de dollars.

Outre les menaces hydrométéorologiques, Haïti est situé dans une zone sismiquement active. Le séisme du 12 janvier 2010, à lui seul, a causé plus de 300 000 morts, et plus d’1,5 millions de personnes déplacées et de sans abri entre autres. En 2018, la ville de Port-de-Paix a subi de graves dommages à cause de quelques secousses, mettant davantage à nu, notre vulnérabilité environnementale.

D’un autre côté, l’accès à l’énergie électrique continue de représenter un énorme défi au développement économique d’Haïti tandis que le pays dispose d’un fort potentiel en énergies renouvelables. On estime à 9 millions le nombre de personnes vivant sans électricité dans la Caraïbe, dont 7 millions d’entre eux sont des Haïtiens. En 2017, Haïti était troisième sur 137 pays dans le classement de la pire fourniture des services d’électricité au monde selon The Spectator Index avec seulement 6% des Haïtiens vivant en milieu rural ayant accès à l’électricité.

A l’instar de ses voisins dans la région caribéenne, Haïti, pour être compétitive, nécessite, en plus des décisions politiques appropriées ; une réforme en profondeur des secteurs de l’environnement et de l’énergie pour pouvoir, à terme, garantir une meilleure résilience, une meilleure adaptation de sa population face aux catastrophes naturelles ; mais également, pour garantir sur le plan de la transition énergétique, un taux de pénétration comparable aux autres pays de la région.

Une étude réalisée par Oxfam America en collaboration avec l’Université de Montréal  et publiée en Mars 2014, a tiré la sonnette d’alarme, sur l’urgence pour les pays tels que Haïti de s’adapter aux changements climatiques, en prenant des mesures et en posant  des actions adéquates afin de pallier aux dégâts de ces derniers au sein des populations vulnérables.

Pour y parvenir, une réappropriation des causes susmentionnées, par tous les secteurs vitaux de la nation s’avère indispensable. D’où la nécessité, de créer une presse spécialisée en environnement, et sur les défis climatiques: « Haïti Climat »

Avec l’expansion de l’utilisation de l’internet et des réseaux sociaux, c’est une opportunité qui s’offre à nous, pour renforcer ce secteur, en encourageant la production de contenus multimédia destinés à sensibiliser et à former la population sur les thèmes liés à l’environnement, aux effets du changement climatique et au développement des énergies renouvelables.

C'est Quoi ACLEDD ?

Créée en 2016, ACLEDD se définit tel l’Action pour le Climat, l’Environnement et le Développement Durable. C’est une association à but non lucratif, regroupant tout type de professionnels, haïtiens et étrangers, qui s’engagent à répondre aux défis de la protection de l’environnement, des changements climatiques et du développement durable.

L’association se donne pour but notamment en lançant le projet de création d’une presse spécialisée en environnement en Haïti– « Haïti Climat »; d’appuyer les efforts de l’Etat haïtien, les acteurs de la société civile, les organismes et bailleurs internationaux, intervenant dans lesdits secteurs ; pour les aider à communiquer plus efficacement avec l’ensemble de la population haïtienne, autour des enjeux environnementaux et climatiques et de la nécessité d’une transition énergétique, dans la perspective de développement durable d’une économie verte en Haïti.

Les secteurs d’intervention de ACLEDD se référent notamment à :

  • La protection de l’environnement et la gestion des risques et désastres
  • La lutte contre le réchauffement climatique
  • La promotion des énergies renouvelables
  • Le développement durable

Nos Contributeurs

CLEDD a développé et formé depuis 2016 un réseau de journalistes à travers le pays,  au traitement d’informations environnementales. A date, l’association compte environ 30 journalistes actifs.

Outre notre réseau de journalistes, ACLEDD offre depuis 2018 des stages professionnels de 3 mois à une dizaine d’étudiants finissants des principaux centres de formation en journalisme et en communication du pays, lesquels contribuent en retour à alimenter le site web  « Haïti Climat ».

Nos Partenaires 

Dès sa création l’association a pu compter sur le support inconditionnel de Earth Journalism Network (EJN) / Internews, ainsi que de Fondation Konesans ak Libète (FOKAL). Ces deux institutions ont notamment contribué à la formation du réseau de journalistes et à la prise en charge de nos stagiaires.