Joseph Jouthe : « Les résultats mitigés de la COP25 nous montrent l’importance d’un leadership fort et d’un esprit de compromis »


par Haiti Climat | décembre 25th, 2019





« Je suis revenu de cette COP avec le sentiment que le multiculturalisme dans le domaine des changements climatiques souffre d’un grand déficit d’efficacité (…) Notre pays, nos populations ne peuvent plus attendre (…) Nous avons besoin de vraies actions urgentes et sans précédent. Celles qui vont permettre le maintien de nos activités économiques de base (…) », a déclaré Joseph Jouthe, le ministre de l’Environnement, le mardi 24 décembre 2019, lors de la Conférence de Presse bilan sur la participation d’Haïti à la 25e Conférence des Parties (COP25) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC).

En sus des informations, des résultats de la COP25 ainsi que les retombées pour Haïti, le ministre Jouthe, en sa qualité de chef de la délégation multisectorielle conduite par le Ministère de l’Environnement (MDE), a fait le point sur la participation d’Haïti à la COP25 qui s’est déroulée du 02 au 15 décembre 2019 à Madrid en Espagne.

« Cette COP a révélé l’émergence d’une certaine polarisation que si elle n’est pas contrôlée de manière urgente et immédiate risque de nous conduire dans un avenir proche vers une catastrophe climatique sans précédent, notamment dans les pays en voie de développement comme Haïti qui n’ont presque pas contribué à ce phénomène », a poursuivi le ministre Jouthe qui appelle la communauté internationale à cesser de résumer la lutte contre les changements climatiques à celle de simples slogans, comme ce fut le cas de la COP25 qui se voulait être celle de l’action.

Pour le titulaire du portefeuille Environnement de l’actuel gouvernement démissionnaire, « loin d’être un facteur pouvant nous pousser à abandonner cette noble et longue lutte contre les changements climatiques, ces résultats très mitigés de la COP25 nous montrent une fois de plus l’importance d’un leadership fort et d’un esprit de compromis basés sur les principes de responsabilités communes mais différenciées afin d’arriver à rehausser les ambitions sur les tous les fronts, [à savoir] adaptation, atténuation, financement, renforcement de capacité, développement et transfert de technologie ».

Pour finir, Joseph Jouthe a indiqué avoir eu l’opportunité de réaliser plusieurs rencontres bilatérales dont certaines devraient, selon lui, se concrétiser par des programmes et des projets de lutte contre les changements climatiques dans un avenir pas trop lointain.