La diplomatie verte un atout pour Haïti dans la lutte contre le changement climatique, selon le Dr Claude Joseph

Pour le Dr Claude Joseph, chargé d’affaires à l’ambassade d’Haïti en Espagne, rencontré sur le site de l’IFEMA à Madrid où s’est tenue la COP25, du 2 au 15 décembre dernier, la diplomatie telle qu’on la connait va au-delà d’une simple fonction de représentation. Elle rime aussi avec coopération.

Considérant le déroulement des négociations ainsi que les enjeux dans les modes de coopération, le Dr Joseph estime qu’il est plus qu’important pour les diplomates haïtiens de saisir les enjeux, les dynamiques et par-dessus tout de voir comment est-ce qu’ils peuvent participer dans les négociations.

Aussi se demande-t-il « comment nous autres diplomates pouvons-nous être plus proactifs pour permettre à Haïti d’attirer plus de ressources financières dans le cadre de ces négociations afin qu’elle puisse mieux s’adapter et faire face aux impacts du changement climatique ? »

Mais, qu’entend-il exactement par diplomatie verte ?