Ce qu’il faut savoir sur le déroulement de la COP25

S’il existe un expert haïtien pour qui les coulisses des Conférences des Parties (COP) n’ont presque pas de secret, c’est bien le Dr Kénel Délusca, consultant au MDE et expert du GIEC, qui maitrise très bien les rouages des négociations inhérentes à cette conférence mondiale sur le climat.

C’est à ce titre qu’il était invité à l’émission Haïti Climat sur Magik 9, le 21 novembre dernier, pour éclairer la lanterne de l’auditoire sur les coulisses des négociations qui seront menées à la 25e Conférence des parties  (COP25).

“Au cours des négociations, si un pays parti objecte une décision déterminée, il y aura un report des discussions sur celle-ci à la prochaine conférence”, a affirmé le Dr Délusca expliquant, détails à l’appui, les tenants et aboutissants de la  COP25, évènement majeur sur les changements climatiques qui réunira plus d’une centaine de pays. Durant ladite COP, diverses conférences parties servant de réunions des parties aux instruments connexes à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) seront réalisées, a indiqué le Dr Délusca.

Trois principales catégories de réunions, dont les plénières, les réunions informelles et les groupes de contact, seront tenues afin de faciliter les discussions des points à l’agenda de cette COP. Des sujets clés portant, entre autres, sur l’Adaptation, les Pertes et Préjudices, le Financement, le Renforcement de capacités, le Transfert de technologies, le Cadre de transparence et les Révisions scientifiques périodiques, seront débattus au cours de cette conférence à l’issue, a poursuivi l’expert du GIEC, qui signale également la tenue d’événements parallèles et d’autres activités de la Présidence de la COP qui demeure chilienne.

Le Dr Délusca a révélé par ailleurs que des discussions seront tenues sur le protocole de Tokyo, toujours d’actualité. Les groupes vont discuter dudit protocole, de la convention mère ainsi que la mise en œuvre de l’accord de Paris au CMP15. Ainsi, tous les pays signataires de l’accord de Paris prendront part à CMA2. Pour alimenter les décisions de la COP25, il y aura également la tenue de la 51e session des organes subsidiaires de la CCNUCC, à savoir l’Organe subsidiaire de mise en œuvre et l’Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique.

Pendant la COP25, des événements parallèles marqués par une conférence sur les différentes thématiques sur les Changements climatiques seront à l’ordre du jour. Pour clore cette manifestation sur le climat, le dernier évènement sera organisé par la présidence de la COP 25, a détaillé le Dr Kénel Delusca.

Haïti qui se trouve dans trois groupes de négociation, dont le G77, doit défendre les intérêts majeurs des pays partis partageant son groupe. Le G77 réunit des pays en voie de développement, moins responsables de l’émission des gaz à effet de serre et très vulnérables aux aléas du changement climatique. 

De plus, ajoute le consultant, Haïti fait partie du Groupe des petits États insulaires en développement dont l’économie est fragilisée par les aléas climatiques et leur faible capacité de réponse aux changements climatiques.

Ayant également le statut de Pays les moins avancés (PMA), Haïti  doit défendre ses intérêts au niveau de ce groupe qui partage les mêmes préoccupations et qui fait face aux mêmes aléas climatiques.

La question de l’océan est très importante pour les États insulaires comme le nôtre dont l’acidification, l’augmentation de la température de surface et la hausse du niveau marin menacent les écosystèmes marins et côtiers ainsi que les populations qui en dépendent, a avancé plus loin l’expert international et consultant du MDE.

Haïti devrait s’intéresser particulièrement aux discussions portant sur les questions de marché dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, le financement, notamment le respect des engagements pris par les pays développés, les Pertes et préjudices, le Transfert de technologies pour des activités d’Adaptation et d’Atténuation efficaces et le Renforcement des capacités. Pour ce qui concerne les activités organisées par la Présidence de la COP, Haïti compte prendre part à celles sur l’Énergie, le financement climatique et l’Adaptation.