L’ère de la performance des énergies renouvelables (solaire et éolienne terrestre) : vectrice de multiples bénéfices socio-économiques

L’accès à l’énergie, dont l’électricité, est essentiel à l’évolution de l’homme moderne et est un facteur clé de la croissance économique d’un pays et du bien-être social des citoyens. Deux tiers des émissions de gaz à effet de serre de la planète résultent de la production et de nos utilisations des énergies conventionnelles au quotidien [1]. Nous sommes conscients aujourd’hui des dangers auxquels l’humanité est exposée avec les effets néfastes et catastrophiques du réchauffement et du dérèglement climatiques. Nous nous sommes donc retrouvés dans l’obligation de redéfinir notre système énergétique en vue de limiter les impacts dévastateurs du réchauffement de la planète et de promouvoir un développement socio-économique durable. Tout cela se fera par le biais de la production, du transport, de l’optimisation de l’utilisation et de la consommation d’une énergie propre et compétitive. Le déploiement des énergies renouvelables (EnR) et la mise en place de politiques d’efficacité énergétique à l’échelle mondiale sont donc les clés de cette transition énergétique si indispensable pour la sauvegarde de notre planète, parmi d’autres mesures à prendre [2].   ​

Le début du XXIème siècle est marqué par deux événements majeurs dans l’industrie de l’énergie qui retiendront sûrement l’attention des futurs acteurs du secteur des énergies. Il s’agit de : ​

1)    La transition énergétique vers les énergies alternatives axée sur une production et l’utilisation de sources d’énergies à faibles émissions en carbone et autres polluants. ​

2)    La chute spectaculaire du prix des produits pétroliers en 2014​.

Les systèmes énergétiques modernes répondent à certaines caractéristiques. Ils doivent être durables, compétitifs et sources de création d’emplois. En 2017, l’industrie des énergies renouvelables totalise 10.3 millions d’emplois directs et indirects et le nombre d’emplois créés dans l’industrie des EnR a augmenté de 5.3% par rapport à 2016. Les industries solaire et éolienne terrestre représentent 59.2% des emplois du secteur des EnR. La filière solaire photovoltaïque à elle seule compte 3.4 millions d’emplois, soit 33% du total [3]. Elle est ainsi la filière qui crée le plus grand nombre d’emplois au monde dans le secteur des EnR.  D’autre part, les coûts des matériels ont été réduits de façon spectaculaire (les prix des panneaux solaires ont été divisés par 5, durant la période 2010-2017) [4].  Il y a également eu des réductions substantielles sur les prix d’autres composants (BOS) des systèmes photovoltaïques et éoliens, y compris pour les batteries. De plus, les technologies des EnR sont en constante amélioration. Bien que 90% des emplois créés dans la filière PV soient concentrés dans les 5 pays principaux fabricants des matériels solaires (Chine, Japon, Etats-Unis, Inde et Bengladesh) cela n’empêche pas d’autres pays, et notamment les pays en voie de développement, de bénéficier grandement des technologies de l’énergie solaire [5].  Ces dernières permettent de lutter contre la précarité énergétique, de faciliter l’accès d’un bon nombre de personnes à des services énergétiques fiables, durables, modernes et abordables. Elles rendent plus facile l’accès à l’eau potable et aussi à de meilleurs soins de santé.  Elles améliorent le cadre de vie sociale et sont vectrices de création d’emplois. Elles permettent aussi d’améliorer l’indépendance énergétique des pays importateurs de produits pétroliers. Pour pallier le manque d’accès à l’électricité, la facilité du déploiement des systèmes autonomes de production d’électricité à partir des énergies renouvelables (solaire et éolienne terrestre) a permis d’augmenter l’accès à l’électricité à travers le monde, notamment en milieu rural. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, en 2018, pour la première fois il y a moins d’un milliard de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à l’électricité [6]. Elle constitue donc une véritable source de bénéfices socio-économiques.

La réduction des coûts des composants et la présence d’un bon gisement en source d’énergies renouvelables rendent ces énergies de plus en plus compétitives face aux énergies conventionnelles. A titre d’information, en 2018, le coût actualisé moyen de l’énergie solaire photovoltaïque était de 7¢/kWh et Celui de l’énergie éolienne terrestre était de 6¢/kWh [4].  A noter que certains projets d’appels d’offres d’énergie éolienne terrestre et solaire sont sortis à 3¢/kWh en 2016 et 2017 au Brésil, en Allemagne, au Chili, en Inde, au Pérou, au Mexique, en Arabie Saoudite, au Maroc… [4]. Il est important de signaler que ces appels d’offres ont eu lieu dans des pays à forts potentiels en énergie solaire et/ou éolienne où les infrastructures de transport d’électricité et de connexion au réseau électrique national existent déjà ou peuvent être renforcées et étendues pour un faible coût. Le producteur d’énergie électrique n’aura qu’à prendre en compte dans le coût d’investissement du projet, le faible coût de raccordement électrique et cela lui permet de développer et réaliser des projets à des prix très concurrentiels. Les énergies renouvelables électriques (solaire et éolienne terrestre) sont devenues très compétitives, voire moins chères que les énergies fossiles dans certaines régions de la planète- compétitives et cela sans aucune forme de subventions d’état.

Restez branché(e)s pour notre prochain article sur la performance énergétique des bâtiments en Haïti et le confort thermique.

Auteur :  Jean Joseph DORISMOND

                 Ingénieur en Energie et en Environnement

                 Licencié en Droit, Economie et Gestion – Mention Technico-Commerciale

@mail :   jnjosephdorismond1987@gmail.com

………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Bibliographie

 

[1] (IRENA 2018), «Global Energy Transformation : A roadmap to 2050,» Abu Dhabi.
[2] (IRENA), «IRENA – Renewable Energy: A key climate solution,» IRENA, [En ligne].

Available: http://climate.irena.org/. [Accès le 27 12 2018].

[3] (IRENA 2018), «Renwable Energy and Jobs,Annual Review,» Abu Dhabi.
[4] (IRENA 2018), «Renewable Power : Climate-Safe Enegy Competes on Cost Alone,Annual Review,» Abu Dhabi.
[5] (IRENA 2018), «Policies and Regulations for Renewable nergy Mini-Grids,» Abu Dhabi.
[6] «Population without acces to electricity falls below 1 billion,» International Energy Agency (IEA), 2018. [En ligne]. Available: https://www.iea.org/newsroom/news/2018/october/population-without-access-to-electricity-falls-below-1-billion.html.

@ crédit image libre de droit : Pixabay