La DCC s’active pour mettre en œuvre sa politique sur le changement climatique

Le responsable de la  Direction du changement climatique (DCC) au Ministère de l’Environnement (MDE), James Cadet, a intervenu à la huitième émission de Haïti Climat sur Magik 9, le jeudi 18 juillet 2019, qui s’est déroulée sur le thème : « Crise environnementale, urgence climatique où en sommes-nous ? ». M. Cadet a, dans son intervention, expliqué les avancées et les enjeux autour de l’élaboration de la politique nationale de lutte contre le changement climatique (PNCC).

D’après James Cadet, le verre est à moitié plein mais pas à moitié vide en matière de lutte contre les changements climatiques. Il s’est dit être optimiste en ce qui concerne le respect des engagements pris par Haïti dans le cadre de l’Accord de Paris.

Le titulaire de la DCC ne voile pas la face. Il se dit conscient des faibles moyens de ladite direction en termes de ressources humaines et matérielles pour faire face aux grands défis découlant des changements climatiques. Cependant, les efforts consentis pour remplir valablement sa mission seront poursuivis avec la continuation des actions permettant au pays de contribuer à la réduction des émissions des gaz à effet de serre et au maintien  à un niveau bien inférieur à 2 degrés Celsius l’augmentation de la température mondiale par rapport aux niveaux préindustriels.

James Cadet s’est empressé de souligner que les actions de la DCC sont globalement liées avec les exigences faites par la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) à chaque pays. « La DCC alimente le MDE de toutes les informations et des outils permettant d’élaborer un ensemble de document stratégique et notamment la politique nationale sur les changements climatiques récemment vulgarisée », a-t-il soutenu.

À un niveau stratégique, a poursuivi le Directeur de la DCC, le document de  la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) fixe les orientations sur lesquelles reposeront les actions de l’Etat haïtien pour une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour le moment, a précisé M. Cadet, le MDE est en phase de la stratégie de mise en œuvre de ce document parce que la révision de ce dernier est prévue d’ici à 2020.

Quant à la Politique Nationale sur les Changements Climatiques (PNCC), elle s’articule autour de quatre aspects importants, a-t-il indiqué. Primo : renforcement de notre capacité institutionnelle ; secundo : amélioration de notre gouvernance, en termes de politique publique capitaliser sur toutes les actions et projets liés au changement climatique ; tertio : efficacité dans les actions de lutte contre les changements climatiques en évaluant nos capacités et quarto : financement climatique de manière ordonnée en intégrant le changement climatique dans les lignes budgétaires. À entendre le directeur de la DCC, chaque pays a leurs pierres à apporter en fonction de leur capacité technologique et moyen dont il dispose.

James Cadet a fait remarquer plus loin que dans le cadre de cet accord, l’un des aspects clés que le MDE a travaillé là-dessus c’est le financement climatique dont le Fonds Vert pour le climat représente  le plus grand mécanisme financier de la convention.

Michelson CESAIRE