Les facteurs de dégradation de la mangrove du Lagon-aux-Bœufs dans la commune Ferrier en Haïti 

Les mangroves sont l’un des écosystèmes les plus productifs et les plus riches de la planète humaine. Elles jouent un rôle crucial dans le développement économique et le bien-être des sociétés. Elles fournissent une gamme variée de ressources et de services écosystémiques donc nous pouvons citer: Approvisionnement, régulation, culture, auto entretien. Les palétuviers dont elles caractérisent ont une énorme importance pour les populations locales qui en dépendent la pêche et la production de bois de construction et de chauffage.

Les fonctions principales des mangroves : habitats pour les poissons juvéniles, lutte  contre les émissions  de gaz de serre et  représentent un important puits de carbone, elles stabilisent et protègent  les côtes les tempêtes.

La mangrove du lagon-aux-bœufs est une lagune  d’une superficie 429 hectares situé dans la commune Ferrier en Haïti  et possède une mangrove de 219 hectares. Elle est une  biodiversité remarquable et représente une importante zone pour la conservation des oiseaux et offre des opportunités pour le développement  de la pêche et de la cuillete des fruits de mer. Cependant, elle fait l’objet d’une dégradation très accélérée due à l’exploitation des bois de mangrove aux diverses fins. Les prélèvements des ressources naturelles liées à la mangrove provoquent certaines commotions qui apparaissent entre la conservation et les avantages d’exploitation. La  pauvreté et la croissance démographique sont à la base.

L’objectif de cette étude est d’analyser les facteurs de la dégradation de la mangrove du Lagon-aux-bœufs. De manière spécifique, il s’agit d’identifier les facteurs de la dégradation, de présenter les biens et les services que la mangrove fournit, et de proposer des mécanismes d’utilisation rationnelle de la mangrove. Des enquêtes portant sur un échantillonnage raisonné révèlent que l’exploitation des produits de la mangrove contribue à l’amélioration des conditions de vie de la population (40 % des enquêtés), le produit le plus exploité est le bois de mangrove pour la vente et la production du charbon de bois. Ainsi, 55 % des enquêtés soutiennent que la mangrove est très dégradée. Dans une perspective de développement durable, la présente étude nous a permis de proposer la stratégie suivante de gestion rationnelle de la mangrove :

Sensibilisation de la population concernée avec pour objectif d’expliquer l’importance de cet écosystème. Car, il constitue un biotope végétal particulièrement riche et diversifié ;

Activité Génératrice de revenu – les mangroves sont utiles à des fins apicoles puisque les mangroves haïtiennes sont des plantes mellifères, cette activité pourrait y être implantée. L’apiculture peut être un une valeur ajoutée et  un supplément alimentaire, et requiert un investissement peu couteux ;

Reboisement des surfaces dégradées dans une perspective de reconstituer progressivement des espaces des mangroves dégradées, avec une implication de la population concernée et au moyen de rémunération, tout en lui faisant comprendre que cela rentre dans le processus de la conservation.

Par rapport à la position géographique du Lagon-aux-bœufs, l’écotourisme doit être mis en valeur officiellement pour améliorer le niveau de vie de la population locale. L’écotourisme est présenté comme une alternative intéressante et surtout considéré comme un outil de sensibilisation, et constitue une véritable source revenu. Et cela permettra de soulager les pressions que subit la mangrove, puisque la valorisation du potentiel des mangroves est fortement encouragée.

La protection de cette mangrove est d’une importance capitale pour l’équilibre de la biosphère marine, des écosystèmes tropicaux et l’économie humaine. Cette chaine de vie constitue un écosystème complexe, ou la moindre variation physique ou chimique peut modifier son équilibre et même la détruire.

Médina MASSENAT Ing-Agr.M.Sc

Université Senghor à Alexandrie en Égypte

Master en Développement spécialité «  Gestion des Aires Protégées »