HAITI/ENERGIE RENOUVELABLE: un forum pour sensibiliser autour de l’énergie propre

Credit photo: https://web.facebook.com/pg/bureaudetudesdesconsommationsenergetiques/posts/

Le programme des nations-unis pour le développement (PNUD) et l’Université Quisqueya (UNIQ) ont tenu le mardi 9 juillet 2019 dans les locaux de l’Université Quisqueya à Turgeau un atelier sur (ODD7) : Accès a une énergie propre, durable et abordable.

Un public diversifié composé, entre autres d’étudiants, d’entrepreneurs et de représentants d’organisations sociales a pris part à cette activité qui visait à sensibiliser les acteurs autour de l’énergie propre en Haïti.

Plusieurs experts dans le domaine de l’énergie ont intervenu à cette activité. Le premier panel, composé du directeur général de l’Autorité national de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE), le Dr Evenson Calixte et le directeur exécutif de l’institut haïtien de l’énergie, le Dr René Jean Jumeau, a étalé les défis à relever dans le secteur de l’énergie en Haïti. « Les contraintes sont d’ordre économique, technologique et règlementaire », a précisé le Dr Jean-Jumeau. « On manque d’investissement dans ce secteur et sans oublier les dernières technologies dans le secteur de l’énergie sont absents dans le pays pour citer seulement », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Dr Evenson Calixte a présenté le projet d’électrification que le gouvernement haïtien met en place pour une nette amélioration de ce secteur en Haïti. « Le gouvernement va construire de petits réseaux secondaires et subventionner les ménages afin d’augmenter le nombre de personnes alimentées par l’énergie électrique dans le pays », a-t-il rappelé. De son côté, le représentant du PNUD à la conférence, M. Jean Michel Durosca a exposé les interventions de son organisme dans le secteur énergétique dans le pays. Il a présenté les grandes lignes du projet d’électrification rurale et d’autonomisation des femmes (ERAF) en cours dans plusieurs régions du pays.

Un second panel, animé par M. Charles Clermont de la SOHIDES et M. Kesner Pharel du groupe croissance, a développé le thème : Cadre incitatif et financement pour l’atteinte de l’ODD7.

L’économiste Kesner Pharel, dans son intervention, a détaillé, à partir de tableaux statistiques, les dernières indications pour Haïti, la République Dominicaine et la Jamaïque en matière de l’énergie. Il a montré le poids de l’énergie électrique dans le développement d’un pays. « Ce n’est pas un hasard si la Jamaïque a un PIB plus de 14 milliards de dollars us et la République dominicaine a environs 72 milliards Or Haïti seulement huit milliards. C’est que ces deux pays-la produisent plus d’énergies électriques qu’Haïti », a-t-il indiqué. « Parmi les neufs millions de personnes n’ayant pas accès à l’électricité dans la Caraïbe, sept millions sont en Haïti  », a-t-il enchaîné.

Déroulé autour du thème : contribution des énergies renouvelables à l’atteinte de l’objectif de développement durable numéro 7 en Haïti, l’évènement a été l’occasion pour les dizaines participantes de débattre des perspectives du développement durable en Haïti.

Par Cyle Kenson