Plateau central : des plantations ravagées par une invasion de chenilles légionnaires

Des plantations agricoles sont affectées par des insectes appelés scolytes dans le département du Centre. Un drame pour l’agriculture paysanne car elle s’attaque notamment au maïs, à l’arachide et au pois inconnu (pwa je nwa). Ces insectes ont développé la résistance aux pesticides chimiques, ce qui porte à croire que les conséquences de cette propagation pourraient être « catastrophiques » en termes de sécurité alimentaire.

Une espèce de chenilles légionnaires sévit au Plateau central. « L’invasion est sans précédent dans presque toutes les plantations », alerte Lucien Pierre,  président du Groupe de réflexion et d’action pour le développement de Cerca-Carvajal ( GRADECC ), ajoutant que si rien n’est fait pour contrer ces insectes, il sera quasi impossible de parler de sécurité alimentaire en Haïti mais plutôt de milliers de personnes frappées de famine.

« Fort de ce constat, la situation des cultivateurs du Plateau central, notamment ceux de la commune de Cerca-Cavajal, risque de se détériorer », a déclaré d’un ton alarmiste le président du GRADEC. Cette année encore, les plantations de maïs, de pois inconnu et d’arachide sont ravagées par des insectes, a-t-il ajouté.

À Hinche, chef-lieu du département du Centre, les agriculteurs sont inquiets face aux effets néfastes des scolytes dans les différentes plantations. « Même les plantations de grenade et de papaye sont détruites par des chenilles légionnaires », s’inquiète Bodeler Pierre, agriculteur et ingénieur-agronome de formation, qui souhaite une intervention rapide des instances concernées en vue d’offrir leur expertise pour résoudre ce fléau qui affecte l’économie dudit département.

« Toute ma vie dépend de ces récoltes », balance Monet Simon, un paysan de la troisième section Aguahédionderive Droite. Ces récoltes ne permettent de subvenir aux besoins de ma famille. Je ne saurai quoi faire si le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural ( MARNDR ) n’envoie pas des experts pour endiguer cette situation qui prévaut dans le département du Centre.

Des femmes paysannes de Lasève, localité dépendant de la deuxième section Croix-Fer, commune de Belladère, ont quant à elles dressé un bilan plus alarmiste en indiquant dans un communiqué que cet insecte est devenu « une réelle menace pour la sécurité alimentaire nationale ». Le Mouvement des femmes dévouées du Centre précise avoir notamment acheminé de l’insecticide aux différents endroits du département pour contrer l’action des chenilles. Selon ce communiqué, cette chenille légionnaire a été détectée pour la première fois dans le département.(lire la suite)https://lenouvelliste.com/article/203760/plateau-central-des-plantations-ravagees-par-une-invasion-de-chenilles-legionnaires

Joram Moncher moncherjoram6@gmail.com

Auteur