Nécessité d’une presse environnementale forte en Haïti

Haïti figure parmi les pays les plus vulnérables au monde concernant le changement climatique. La cause ? Il ne s’agit pas d’une quelconque malédiction, mais les conséquences d’une longue tradition de mauvaise gestion de l’environnement. L’heure est grave. Il est même devenu difficile de distinguer le changement climatique des manifestations environnementales régulières. Quelques gouttes de pluie suffisent pour provoquer d’énormes dégâts. Dans ce cas, les catastrophes naturelles – que nous devrions appelées catastrophes provoquées – sont logées à notre enseigne. Nous sommes fatigués de compter des victimes et d’enregistrer des dégâts matériels. Nous sommes loin d’être au bout de notre peine.

Pas besoin d’étaler longuement sur l’état de notre environnement. Il existe de nombreux rapports et études qui en ont fait déjà le diagnostic. Il est temps de nous mettre à la recherche de solutions à la dégradation accélérée de notre environnement qui menace notre existence. Comment remédier à cette situation ?  C’est la question à laquelle nous devons répondre collectivement. Chaque citoyen, chaque secteur, chaque groupe organisé a son mot à dire. La presse par sa mission devrait être capable d’aider à sensibiliser les citoyens et les autorités à la nécessité de se mettre au travail pour remédier à cette situation. (Lire la suite)https://lenouvelliste.com/article/201929/necessite-dune-presse-environnementale-forte-en-haiti